Zoom sur le vinyle 3 pouces

Tout le monde connait les disques vinyles 33 tours de 12″ soit 30cm de diamètre et les 45 tours qui mesurent 7″ soit 17,5cm. Outre ces formats populaires on trouve les 10″, format plus ancien sur lesquels on pouvait faire tenir des albums. Aujourd’hui nous allons nous intéresser à un quatrième format, aussi rare qu’atypique : le 3″.

 

Un drôle de concept

Trois pouces, soit 8 cm de diamètre, ils sont justement appelés EightBan Records du fait de leur taille. Ce format est né au Japon en 2004, les disques sont gravés sur une face seulement, et peuvent donc contenir seulement 4 minutes de musique en mono.

Pour les lire, l’entreprise Japonaise Bandaï (bien connue des afficionados de jeux videos) fabrique les lecteurs idoine. Ils sont alimentés par quatre piles, possèdent un haut parleur (mais pas de sortie haut parleurs externes). Ils sont munis d’une feutrine et d’un bouton pour régler la vitesse, comme leurs grand frères.

 

Une platine très… Kawaï

Au Japon peu de disques ont été commercialisés du fait de la durée de vie très éphémère du format. On trouve par exemple des disques contenant des génériques de dessins animés japonais, qui étaient vendus dans des pochettes opaques ne dévoilant ce qu’on avait acheté qu’une fois ouverts, à l’instar des pochettes Panini par exemple.

Malheureusement au bout d’un an, la fabrication des platines est arrêtée, probablement faute de succès. Peu ou prou à la même période le format intéresse les White Stripes. Jack et Meg White se décident à investir dans les appareils restant en stock à la société Bandaï. Ils obtiendront 400 de ces platines, pensant à l’origine pouvoir en acheter un plus grand nombre mais l’entreprise a déjà procédé à la destruction de la plupart des machines…

img_9106

Un objet rare et recherché

Ces 400 lecteurs rescapés sont mis en vente sur le merch des White Stripes pendant les tournées de 2015/2016. Ils sont rebaptisés Triple Inchophone et vendus pour 120$ environ. Pour les nourrir Jack remasterise six single des White Stripes : « Hotel Yorba, Seven Nation Army, The Hardest Button to Button, Fell in Love with a Girl, Blue Orchid et Dead Leaves and the Dirty Ground » produits à 1000 exemplaires. Plus rare, un single intitulé « Top Special » sorti uniquement sur 3″, qui aurait été tiré à seulement 100 exemplaires. Et encore plus rare, une version du single « Denial Twist » seulement distribué directement par Jack White aux fans lors des concerts. Impossibles à se procurer aujourd’hui et en plus ils sont en très mauvais état car Jack les gardait dans ses poches avant de les distribuer ! Pour exemple le pack de 6 singles tirés à 1000 exemplaires se trouve sur les sites de collectionneurs à plus de 800$ aujourd’hui. Je vous laisse imaginer le prix des autres…

IMG_9105.jpg
Six singles de The White Stripes vendus sur leur merch en tournée 2005/2006

2019, le retour du 3″

En 2019, ce format de 3″ aussi rare qu’éphémère s’apprête à vivre une seconde jeunesse. Une platine va voir le jour pour le Record Store Day 2019 (au moins aux USA). Plus dans l’imitation des platines classiques que dans le style jouet de son ancêtre et sous la marque Crosley, il sera accompagné d’un single de The Raconteurs, « Store Bought Bones » (voir cette news). D’autres titres sont prévus mais pour l’instant les noms n’ont pas filtré, même si on a du mal à imaginer que Jack White n’en profite pas pour ressortir les singles des White Stripes datant de 2005… réponse bientôt pour un objet aussi culte que mignon, dont nous n’aurions à coup sur jamais entendu parler sans Jack White.

49714005_10161042029440276_2868878260685504512_n
La platine telle qu’elle devrait ressortir lors du Record Store Day 2019

 


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.