Alt-J au Zenith de Nantes

Pour sa deuxième date française, trois jours après Paris, nous avons choisi d’assister au concert d’Alt-J au Zenith de Nantes. Grand bien nous a pris.

C’est Marika Hackman, jeune auteure compositrice britannique, qui a la lourde tâche de se produire en première partie. Signés sur Subpop (excusez du peu), la chanteuse et son groupe nous ont délivré un folk/rock assez classique. Ils auraient mérité d’être mieux mis en valeur; puissance sonore et light étaient au service minimum. Dommage.

Vingt minutes de pause et l’intro de Deadcrush retentit. Alt-J monte sur scène pour leur première à Nantes ! Enfin Alt-J monte sur scène puis monte sur ses estrades. Les trois musiciens sont en effet posés (vissés ?) sur trois cubes surélevés. De facto leurs déplacements sont inexistants, mais on ne vient pas voir Alt-J pour ça.

Les compositions s’enchainent : Fritzpleasure, Nara, In Cold Blood… et toutes sont interprétées parfaitement. Claque sonore : CHECK. En l’espace de trois albums je prends soudainement conscience que le groupe a déjà une sacrée dose de hits à son répertoire…

Juste après In Cold Blood je me retrouve dans les gradins. La deuxième claque arrive en pleine tronche, elle est visuelle cette fois. Les lights prennent toute leur dimension… La salle permet d’en profiter pleinement : disposée tout en largeur, même en se trouvant tout en haut des places assises on reste assez proche de la scène. L’acoustique est également parfaitement maitrisée on entend tout, clairement, le volume n’est ni trop fort ni trop bas.

A partir de là j’oublie totalement le fait que nos trois acolytes sont collés à leur estrade, et j’en prends plein les yeux en plus des oreilles… comme tout le monde !! A chaque morceau l’animation visuelle est renouvelée, j’aurais vraiment aimé observer le lighteux qui est pour moi le quatrième membre du groupe.

Tesselate, Hunger of the Pine, Matilda (où le public est mis à contribution pour pousser la chansonnette). Ça s’enchaine, un peu trop peut être, un poil trop calibré, mais la scénographie nous fait oublier tout ça…

Breezeblocks viendra clore le concert d’1h20. Ca peut paraitre court, mais c’était si intense…

 

 

Setlist :

01. Deadcrush
02. Fitzpleasure
03. Something Good
04. Nara
05. The Gospel of John Hurt
06. In Cold Blood
07. Ripe & Ruin
08. Tessellate
09. Every Other Freckle
10. Hunger of the Pine
11. This Is All Yours
12. Bloodflood
13. Matilda
14. Dissolve Me
15. Pleader
16. Left Hand Free
17. Taro
18. (Encore)
19. An Awesome Wave
20. 3WW
21. Breezeblocks

 

Alt-J : Joe Newman (guitariste/voix), Gus Unger-Hamilton (clavier/voix), Thom Green (batteur/samples)

Site Officiel : http://www.altjband.com

Facebook : https://www.facebook.com/altJ.band/

Un grand merci à O’spectacles pour l’accréditation.

 

 

Marika Hackman : Site officiel


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s