Cage the Elephant, Lyon

C’est au Transbordeur, le 3 février 2017 que se produisait Cage the Elephant.

Le petit groupe garage, originaire du Kentucky, a bien grandi depuis ses débuts et a même remporté le Grammy du meilleur groupe de rock quelques semaines après ce concert. Emmené par les frères Matt et Brad Shultz, respectivement chanteur et guitariste, Cage the Elephant était la tête d’affiche du festival Transfer qui se tenait sur trois jours à Lyon. Le groupe nous a gratifié, comme à son habitude, d’une prestation débordante d’énergie. Matt ne s’économise pas dans l’effort, en enchainant sauts, voyages d’un bout à l’autre de la scéne, ou levé de pied de micro le tout sans jamais s’arrêter. Débauche d’énergie donc, mais également débauche d’une multitude de tubes issus de leurs quatre albums. Cry Baby, le dernier single en date Cold Cold Cold ou bien Shake me Down en rappel, aucun titre majeur ne manque à l’appel… même si, comme à l’accoutumée avec ce genre de groupe, on aimerait que le plaisir et donc le concert se prolonge…

A25I9373
Cage the Elephant

Mais qui dit festival dit forcément multitude de groupes, Twin Peaks et son rock garage aux relents pop vient défendre son album « Down in Heaven » avec une prestance certaine et ce malgré leur jeune âge. Le groupe de Chicago a assuré pas mal de premières parties de Cage the Elephant, et on comprend pourquoi…

A25I9715.jpg
Twinpeaks

Un peu plus tôt dans la soirée se produisait Pratos, trio lyonnais délivrant un post rock planant, voir cosmique.

2S2A0161.jpg
Fai Baba

Ils sont suivis de Fai Baba, groupe suisse, emmené par Fabian Sigmund qui livre ici son 5e album mais son premier avec cette formation. Un rock jazzy très agréable, qui fait monter la pression en attendant les mastodontes de la soirée…

A25I8946.jpg
Shame, une énergie communicative

Pression qui montrera d’un cran (ou qui explosera c’est selon) encore avec le groupe Anglais Shame, mélange de post-punk, garage… avec un frontman en feu qui va nous asperger de substance à base d’alcool dès le premier titre, comme pour marquer son territoire peut être… les Londonniens ont bâti leur réputation sur scène, on comprend pourquoi ce soir là.

A25I8574.jpg
Pratos

Toutes les photos de Cage the Elephant :

Setlist de Cage the Elephant :

  1. Cry Baby
  2. In One Ear
  3. Spiderhead
  4. Aberdeen
  5. Take It or Leave It
  6. Too Late to Say Goodbye
  7. Cold Cold Cold
  8. Trouble
  9. Ain’t No Rest for the Wicked
  10. Mess Around
  11. Punchin’ Bag
  12. Telescope
  13. Back Against the Wall
  14. It’s Just Forever
  15. Come a Little Closer
  16. Cigarette Daydreams
  17. Shake Me Down
  18. Teeth

Un grand merci à Mediatone pour l’accréditation.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s