Report Muse, @ Garorock 2016

A25I1090
Muse – Garorock Festival 2016.

 

Galerie photos en bas de cette page.

20ans. C’est l’age de Garorock en cette année 2016. C’est aussi peu ou prou l’age de Muse véritable tête d’affiche de cette édition.

Beaucoup d’attente que ce soit pour pénétrer sur le site, pour manger ou pour créditer sa carte en cashless… et pour cause ce sont quelques 35000 personnes qui sont attendues ce jeudi 30 juin sur la plaine de la Filhole.

Affluence record donc, composée d’un public très varié mêlant aussi bien l’hardcore-fan Muser, que des quadra assistant à leur premier festival.

Ils sont venus voir Muse et… c’est tout.

Les belges de Ghinzu ont la lourde tache de se produire avant le groupe de Teignmouth. Très bonne performance, faisant la part belle aux morceaux très réussis de « Blow » leur deuxième album. Leur musique n’est pourtant pas si éloignée de celle de Muse, mais un grand nombre de festivaliers d’un soir auraient aimé couper net leur prestation pour passer au plat de resistance directement… (oui il y a deux références moisies dans la phrase précédente, sauras tu les retrouver ?)

La plaine est pleine à craquer (qui s’en plaindra ?), il est 22h30 après avoir affronté un soleil de plomb, de longues attentes, il est l’heure de la délivrance : « Drill sergeant » intro de l’album Drone résonne, immédiatement suivie du titre très rock « Psycho ».

Matt Bellamy assure le spectacle dès le début, se déplaçant de gauche à droite de la scène, comme si la configuration scénique à 360° de la tournée MuseDrone lui manquait. Ce n’est que la 3e date en mode festival pour le groupe, et si la scène en forme cercle n’est plus là elle est compensée par de gigantesques écrans, « à la Tetris » dixit Matt.

C’est un déferlement de hit qui s’abat sur nous : Bliss, Plug in Baby, Stockholm Syndrome beaucoup de morceaux rythmés, dans le ton du dernier album en date : rock.

Matt vexera les Marmandais présents dans l’audience en leur lançant plusieurs fois des « Bonsoir Bordeaux » ou « Come on Bordeaux ». Nous on ne lui en veut pas, il aura communiqué avec le public, plus peut être qu’à Bercy cet hiver, c’est toujours bon à prendre.

De toute façon pas le temps de réfléchir, Madness et Time is Running Out (toujours très appréciés des néophytes moins du fan de la première heure) viendront laver l’affront.

En guise de rappel nous aurons droit à Mercy et ses cotillons qui font toujours leur petit effet et Knight of Cydonia clôturera une soirée très réussie.

Nous aurons bien eu droit aux 1h30 de concert annoncées, sans aucune sensation de set vite expédié. Le public en sortira conquis, c’est ce qui fait la force de Muse aujourd’hui : savoir se faire aimer autant par les néophytes sans renier ses fans de la première heure. Peu de groupes peuvent en dire autant.

Nous avons aimé :

  • Matt Bellamy intenable a fait le show, toujours aussi impressionnant à la voix/guitare.
  • Le retour de Muse à Bordeaux Marmande enfin dans le sud ouest quoi !

Nous avons moins aimé :

  • La setlist sans réelle surprise
  • Ils n’ont pas joué Reapers ?!! (c’était ça la surprise ?)

Muse sera en concert dans les somptueuses arènes de Nîmes le 18 juillet.

Setlist :

Psycho
Plug In Baby
Bliss
Stockholm Syndrome
The 2nd Law: Isolated System
The Handler
Supermassive Black Hole
Starlight
Munich Jam
Madness
Dead Inside
Interlude
Hysteria
Time Is Running Out
The Globalist
Drones
Encore:
Uprising
Mercy
Knights of Cydonia


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s